Groupe Forget - Polyclinique de l'Oreille
Alzheimer

Y-a-t-il un lien entre la perte auditive et l’Alzheimer ?

Plusieurs se demandent s’il y a un lien entre la perte auditive et l’Alzheimer. La maladie d’Alzheimer est une dégénérescence des capacités cognitives. Il s’agit de la forme la plus connue de démence. Afin d’identifier tous les facteurs qui causent cette maladie, des chercheurs ont étudié le sujet. Selon les résultats, la surdité pourrait avoir un lien avec ce déclin cognitif.

En effet, une récente étude* a établi que les personnes âgées malentendantes seraient plus susceptibles de développer une démence ou la maladie d’Alzheimer que les personnes âgées ayant une audition normale. Ces recherches ont été menées sur près de 2 000 personnes âgées entre 75 et 84 ans. Les participants qui présentaient une perte auditive avaient une dégénérescence cognitive de 30 % à 40 % plus élevée que ceux qui entendaient normalement. Le niveau de ce déclin était, selon les chercheurs, directement lié au degré de la surdité.

Pourquoi existe-t-il une relation entre la perte auditive et l’Alzheimer ?

Afin d’expliquer le lien entre la perte auditive et l’Alzheimer, trois principales théories ont été élaborées par les chercheurs de cette étude.

1re théorie : l’isolement social

L’isolement social s’avère déjà être un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer. En effet, la solitude est liée à une augmentation de l’inflammation dans tout le corps et par le fait même à la sensibilité accrue au stress. Ce symptôme engendre plusieurs troubles en lien avec l’âge, notamment la démence. De plus, une perte auditive qui n’est pas corrigée peut mener à l’isolement. Les personnes malentendantes tendent à diminuer peu à peu leurs activités sociales et à s’engager bien malgré elles vers le repli sur soi.

2e théorie : la charge cognitive

L’effort que fournit le cerveau pour comprendre et traduire les sons qu’il entend difficilement peut épuiser son énergie. Il consacre ainsi moins d’efforts aux autres parties cérébrales qui en ont besoin, comme la mémoire.

3e théorie : le lien pathologique entre la perte auditive et l’Alzheimer

Il existerait un lien pathologique, c’est-à-dire qui est relatif à la maladie, entre la perte auditive et l’Alzheimer. Il pourrait également y avoir un facteur génétique ou environnemental qui conduirait à ces deux conditions à la fois. Les résultats de ces recherches ont démontré que la perte auditive ne doit pas être négligée, puisqu’elle peut mener à des conséquences à long terme sur les capacités cognitives. Avec des études plus avancées, les chercheurs espèrent prouver que la correction auditive contribuera à réduire l’incidence de cette dégénérescence.

par Sophie Waridel, audiologiste, Polyclinique de l’Oreille

 

*Source : Hearing Loss and Cognitive Decline in Older Adults, étude menée par Dr Franck Lin (Johns Hopkins School of Medecine).

Partagez cette page sur
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz